Accueil   Etudes & Dossiers   Articles   Supercheries climatiques   Humour climatique    Loi sur le climat   Livres  

 

www.laquestionclimatique.org, énergie nucléaire

Les formations parfois inattendues des experts du GIEC

Par la rédaction, mai 2022


 

L'effectif du GIEC en mai 2022 est de 98 personnes.

Sur les  33  Experts du GIEC ayant une position directement significative ou influente pour les aspects scientifiques et la rédaction du rapport de synthèse à l’attention des décideurs (celui auquel la presse et les médias se limitent généralement),

      6  experts seulement ont une formation en météorologie ou climat
        
(4 de Chine, 1 d’Indonésie, 1 du Maroc)

      2  experts  ont une formation en océanographie,
      3  experts
ont une formation en physique

A noter que :
 - 9 experts sur 33 ont une formation
inconnue, non communiquée

 - sur les 14 membres du Staff du Groupe scientifique : 9 sont français et 4 sont chinois
Ainsi la science du GIEC semble dominée par les français mais l'expertise climatique est surtout chinoise

 
 

 

Origine et Formation des experts du GIEC - Mai 2022

Source : https://www.ipcc.ch/working-group/wg1/#wg1-post_grid-5   (consulté le 15 mai 2022)

Pour accéder à tous les groupes, cliquer en haut de cette page IPCC sur   WORKING GROUPS  

.

 Président

(Corée du Sud)    Economie  

Vice-présidents

(Mali)                  Formation inconnue

(Brésil)                Doctorat en statistiques spatiales

(USA)                  Formation inconnue 

Groupe I
(Base des sciences physiques)

Co-Présidents

(France)               Doctorat en physique des fluides

(Chine)                Master en climatologie physique

Vice-présidents

(Algérie)              Formation inconnue

(Argentine)          Formation inconnue

(Pakistan)            Formation inconnue

(Norvège)            Formation inconnue

(Canada)              Doctorat en sciences de l’ingénieur

(Maroc)               Ingénieure météorologue, Doctorat en sciences de l’univers

(Indonésie)          Doctorat en météorologie

TSU Staff - 14 personnes

(9 France) Océanographie (2) / Graphisme / Communication & neurosciences / Informatique / Chimie atmosphérique / Physique du solide / Formation inconnue (2)

(4 Chine) Météorologie & Systèmes climatiques / Sciences de l’atmosphère / Sciences météorologiques et climat / Sciences urbaines et environnementales

(1 USA)  Arts & Littérature

 Groupe II
(Impacts, adaptation et vulnérabilité)

Co-Présidents

(Allemagne)         Doctorat en zoologie

(Afrique du Sud)  Doctorat en biogéographie urbaine

 Groupe III
(Evaluation des méthodes de réduction des émissions et d’élimination des gaz à effet de serre)

Co-Présidents

(Royaume Uni)     Doctorat en recherche énergétique

(Inde)                     Formation inconnue

 Task Force
(Inventaires nationaux des gaz à effet de serre)

Co-Présidents

(Japon)                  Master de géophysique

(Pérou)                  Doctorat en économie et management de l’agriculture

.
 
 
L’ Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) est l'organe des Nations Unies chargé d'évaluer la science liée au changement climatique.

Il a été créé par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) en 1988 pour fournir aux décideurs des évaluations scientifiques régulières de l'état actuel des connaissances sur le changement climatique.
La traduction rigoureuse de IPCC est : Groupe intergouvernemental sur le changement du climat.
L’appellation française « Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat » (GIEC) est une traduction peu fidèle en introduisant le vocable « Expert »
https://www.ipcc.ch/about/history/

Ses membres sont des nations, non des personnes physiques. Les personnes qui siègent aux assemblées du GIEC ne font que représenter les pays, comme à l’ONU.
L’IPCC ne mène pas ses propres recherches. Il identifie où il y a accord dans la communauté scientifique, là où il y a divergences d’opinion et où des recherches supplémentaires sont nécessaires.
C'est un partenariat entre les scientifiques et les décideurs politiques
https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2020/05/2020-AC6_en.pdf

L’IPCC est divisé en trois groupes de travail et une task force qui ont la charge de conduire l’évaluation des travaux publiés qui portent sur :
Groupe 1 : le fonctionnement du climat et les variations climatiques passées ou à venir (groupe scientifique)
Groupe 2 : la vulnérabilité de la biosphère et du système socio-économique face aux risques du changement climatique
Groupe 3 : les scénarii d’émission de gaz à effet de serre et la manière de réduire les émissions
Task Force : l’inventaire des émissions nationales de gaz à effet de serre

L’IPCC possède un président et 3 vice-présidents. Chaque groupe comprend 2 co-présidents, 7 ou 8 vice-présidents et une quinzaine de membres du staff     https://www.ipcc.ch/

L’assemblée générale approuve les rapports périodiques officiels.
 






.

.

 Rejoignez nous 

Via nos amis de Terre & Climat

.

.

.

la.question.climatique@orange.fr
Copyright laquestionclimatique.org 2022