Accueil         Etudes & Dossiers      Supercheries climatiques      Humour climatique     Loi sur le climat        Qui nous sommes

 La question climatique ; Pour la vérité sur le climat et ses conséquences, sur des bases scientifiques et objectives, en dehors de toute idéologie

                La catastrophe éolienne               .DOSSIER.






La mode de la multiplication tous azimuts des éoliennes n’est en rien issue d’une stratégie énergétique raisonnée pour le climat.

Les écologistes qui ne jurent désormais que par l’éolien ont pour motivation essentielle (mis à part leur attachement à toutes sortes de choses plus ou moins curieuses) la peur irraisonnée et la haine du nucléaire ainsi que la haine idéologique du grand capitalisme, si bien représenté à leurs yeux par les compagnies pétrolières.

C’est en Allemagne qu’ils ont le mieux utilisé et su répandre la peur pour mettre à l’arrêt les centrales nucléaires, pays auquel se réfèrent sans cesse les écologistes politiques français, admiratifs, bien qu’en France aucun mort ne soit dû au nucléaire depuis plus de 50 ans.

Après fermeture des centrales la compensation énergétique s’est faite de façon bien forcée par la continuation et l’extension des centrales à charbon pour produire l’électricité. Cela faisait tout de même mauvais genre du fait de l’émission importante du CO2 classé climato-satanique, même si aucune preuve scientifique rigoureuse n’existe que le CO2 émis par l’homme soit le seul responsable du réchauffement climatique contemporain. De très nombreux scientifiques en doutent, mais ils sont censurés dans les médias, les journalistes avec une fibre scientifique étant rarissimes.

Les émissions annuelles de CO2 par habitant en 2017 étaient de 9,7 tonnes pour un Allemand et seulement de 5,2 tonnes pour un Français (source Agence internationale de l’énergie).

 
.

L’énergie éolienne est ainsi apparue comme miraculeuse pour les activistes, même s’il faut autour de 2.000 éoliennes pour compenser une seule tranche de centrale nucléaire. Le coût en est exorbitant, d’autant que l’Etat, soumis à son électorat écolo, garantit au fournisseur un prix de l’électricité éolienne triple du coût de l’électricité nucléaire, et l’éolien offshore sera plus coûteux que l’éolien terrestre. Ceci est compensé par des taxes spéciales et impôts qui portent pour le pauvre consommateur le coût du kWh à 30 cts€ en Allemagne, à 17,40 cts€ en France, pour l’instant seulement encore pourrait-on dire, tandis qu’il est de 5,10 cts€ en Ukraine qui ne subit pas de lobby écologiste éolien (source Eurostat).

Si les avantages supposés de l’éolien sont douteux, ses inconvénients sont nombreux, sérieux et inquiétants.

 

 

Sur le plan énergétique, pour 100 W théoriques installés, une éolienne ne produit que 20 à 25 W en moyenne. La vitesse du vent est rarement optimale. On obtient 50 W par bon vent, moins d’un tiers du temps, et zéro W par vent nul ou trop faible pour démarrer les pales. (Parfois les pales tournent quand même lentement par injection d’électricité…pour faire illusion). Dans la zone active l’énergie produite est à la puissance 3 de la vitesse du vent. C’est-à-dire que lorsque la vitesse du vent est divisée par deux, l’énergie est divisée par huit.  Il faut donc compenser avec une capacité de production électrique dite « pilotable » de 100 W pour 100 W d’éolien !  Actuellement la tendance est aux centrales électriques à gaz naturel. Pour une puissance installée nouvelle d’éoliennes, on construit donc une centrale équivalente au gaz. Il est vrai qu’à énergie égale produite, une centrale à gaz émet deux fois moins de CO2 qu’une centrale à charbon. Notons que la Chine a lancé en 2020 la construction de 40 nouvelles centrales à charbon (source Global Energy Monitor). Le contribuable français de condition modeste est en droit de se demander comment sont justifiés les efforts qu’on lui demande ici pour soi-disant « sauver la planète ».




Sur le plan financier, Les opérateurs éoliens se frottent les mains et soutiennent les grandes organisations écologiques qui font la promotion à bon compte de l’éolien tandis que les gaziers applaudissent qui vendent leur gaz en proportion. Les rendements d’investissement éolien atteindraient jusqu’à 30 %. Selon Fabien Bouglé (auteur de « Eoliennes, la face noire de la transition écologique ») les lois qui ont favorisé l’éolien en France ont été portées par des anciens d’Europe Ecologie Les Verts. Avec les 120 milliards d'euros déversés dans les énergies renouvelables il eut été possible de construire une dizaine de centrales nucléaires « réellement » décarbonées.

Sur le plan environnemental, les habitants des campagnes se désolent du saccage de leurs paysages, du bruit, de troubles divers. Une centrale nucléaire classique à trois tranches, bien positionnée, remplacerait 5.000 ou 6.000 éoliennes. Curieusement, des écologistes des années 80 trouvaient horribles des pylônes électriques qui traversaient la campagne dans le sud de la France et exigeaient que les lignes soient enterrées… Face à l’opposition populaire à laquelle Stéphane Bern s’est récemment associé, les méthodes « commerciales » évoluent. Le président de la Fédération nationale des chasseurs qui est également conseiller municipal dans le Pas-de-Calais, a témoigné au micro de RMC des pratiques douteuses du milieu industriel éolien : « … je me suis retrouvé dans un bistrot avec un mec qui m’a dit : “Voilà l’enveloppe, monsieur” », raconte-t-il devant les chroniqueurs des Grandes Gueules (Lettre de Valeurs actuelles 3 juin 2021)

Sur le plan des matériaux, une éolienne peut contenir des centaines de kilogrammes de métaux rares extraits avec beaucoup de pollution chimique et d’émission de CO2, mais « ailleurs » ! En fin de vie, ces matériaux rares sont difficiles à recycler, et seulement partiellement, par des procédés chimiques coûteux. L’acier des mâts se recycle mais pour les immenses pales en matériaux composites inutilisables on n’a rien trouvé de mieux que les enterrer dans d’immenses fosses… Ce dont les propriétaires des terrains concédés pour l’implantation d’éoliennes, et qui profitent actuellement du revenu associé, n’ont pas bien conscience non plus, c’est que dans 15 ou 20 ans, quand il faudra démanteler leur éolienne et le socle de 500 tonnes de béton, armé de nombreuses tonnes d’acier, le coût estimé à 300.000 ou 500.000 € risque fort d’être à leur charge quand les opérateurs d’origine auront disparu. Sauf si on lève un nouvel impôt pour résoudre la question…

Sur le plan économique et de l’emploi, le bilan est catastrophique pour la France. La quasi-totalité des éoliennes sont importées de Chine, d’Allemagne, d’Espagne ou du Danemark principalement et contribuent au déséquilibre commercial. Très peu d’emplois, de montage final par exemple, sont localisés en France. La création d’emplois en grand nombre tant vantée par les pro-éoliens ne profite qu’à d’autres.

On peut se demander pourquoi l’Allemagne où l’énergie éolienne est maintenant en crise s’est efforcée d’entraîner la France, par écolos interposés, dans cette illusion alors qu’elle fait actuellement machine arrière et que de plus en plus d’oppositions populaires et politiques se déclarent. « Nous sommes très loin des objectifs que nous nous sommes fixés, s’inquiète Hermann Albers, président de la BWE. Le marché allemand est à terre et de plus en plus d’entreprises s’orientent vers des marchés internationaux plus prometteurs ». Les licenciements se multiplient dans un secteur qui emploie 112 000 salariés » (la-croix.com 20 sept 2019). La stratégie de l’Allemagne est de contraindre la France à avoir un coût de l’électricité le plus élevé possible pour les échanges d’énergie alors qu’il y a encore peu la production nucléaire française garantissait un coût bas et très (trop..) concurrentiel.

Le français moyen ne peut qu’espérer que la grande arnaque écolo-énergétique éolienne qu’on lui fait subir va s’interrompre au plus tôt et que ses dirigeants, s’ils sont honnêtes, cesseront de le berner et de se laisser berner.

.Film sympathique (2 mn) : Massacre d'une région rurale    https://www.youtube.com/watch?v=8lhHK8FY7yQ

La référence en la matière : Éoliennes: du rêve aux réalités [le grand film]    https://youtu.be/Vf9EbpzDvoY

                                          et aussi : Energie éolienne, la grande escroquerie   https://youtu.be/2799fag2WvA

.

Rejoignez nous 

via nos amis de Terre & Climat

.

.

la.question.climatique@orange.fr
Copyright laquestionclimatique.org 2021

matique 2021